Tapez et validez pour rechercher

Sud Raids Aventures

Edition 2014

28 avrilArrivée à MARRAKECHMarrakech Ryads Parc & Spa
29 avrilMARRAKECH - AÏT BENHADDOU299 kmHôtel LA KASBAH
30 avrilAÏT BENHADDOU - TISSINT258 kmBivouac
1 maiTISSINT - CHEGAGA174 kmBivouac
2 maiCHEGAGA - ZAGORA187 kmHôtel REDA
3 maiZAGORA - ERFOUD307 kmHôtel EL ATI
4 maiERFOUD - ERFOUD250 kmHôtel EL ATI
5 maiERFOUD - ALNIF300 kmBivouac
6 maiALNIF - ZAGORA203 kmHôtel REDA
7 maiZAGORA - TALIOUINE321 kmBivouac
8 maiTALIOUINE - AGADIR253 kmHôtel ARGANA

Préparations

Le dixième Raid Passion Désert qui est en préparation depuis de longs mois déjà, sort de la confidentialité pour apparaître au grand jour ! Les inscriptions se sont clôturées dans les bureaux de l’agence Sud Expé avec un nombre record de participants et les équipes techniques de l’association Sud Raids Aventures sont en plein boum pour que tout soit au point. L’heure est venue d’ouvrir la rubrique de la « Gazette du Raid » !

Les  premiers quads et motos  sont arrivés samedi sur le site de SRA, à Mazan et les pilotes nous ont confié leurs engins avec émotion. Le gros du chargement se fera le weekend prochain, avec l’arrivée d’une semi-remorque de la société de Maurice Hamou « Emma-trans » (nous retrouverons Maurice au guidon de sa moto avec le numéro 242) qui procède au ramassage sur la Bretagne, le Nord et la Suisse. Nous accueillerons également les concurrents qui déposeront leurs jouets sur le parc installé à la cave Canteperdrix à Mazan.

La logistique est prête et l’intendance est en cours de chargement, les fûts de bière ne seront pas oubliés ! Toute l’organisation est en action pour peaufiner les derniers préparatifs et fêter avec vous ces « 10 ans de Passion » !

Mercredi 23 avril

Toute l’équipe de SRA est à fond … le Weekend de chargement s’est fini sous la pluie ! Il reste quelques bricoles à finir sur les camions, vérifier une dernière fois les sangles, finir de charger l’intendance et le convoi sera prêt pour partir demain matin vers le port de Sète où l’agence Menara nous réserve un buffet d’accueil sur le quai.

Nous lèverons les amarres vers 21 h et le débarquement est prévu à Nador samedi matin.  L’arrivée à Marrakech se fera dimanche 27.

Nous veillons sur le précieux chargement et serons au rendez-vous lundi 28 pour l’ouverture du Raid.

A très bientôt

Dimanche 27 avril

Le grand convoi de l’organisation, soit : 8 fourgons pleins à craquer, 6 pick-up lestés de 2 motos chacun, 30 4×4, 19 remorques ainsi que la caravane-buvette, a été rejoint par certains concurrents 4×4 et les motards routiers pour déguster l’apéritif dînatoire offert et préparé par l’agence de voyage Ménara (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. “> fred.voyagesmenara@yahoo.fr) qui gère toutes nos réservations trans-méditerranée.

La traversée à bord du Majestic s’est bien déroulée, malgré un passage mouvementé au large des Baléares où la houle transverse  a malmené certains estomacs sensibles ! Le Passion a touché la terre Marocaine  hier matin, les formalités de débarquement se sont bien passées et le convoi s’est mis en route, par petits groupes, en intercalant les attelages avec des 4×4 de fermeture pour garantir la surveillance des remorques et de leur précieux chargement.

La plupart des concurrents, encore « hors-course », se sont tracé un parcours de villégiature jusqu’à Marrakech pendant que toute « l’orga » a emprunté le long ruban de l’autoroute. 50 km après Meknès, un bivouac a été programmé, sur l’aire de repos de Khemisset où la police locale a aidé l’installation de notre impressionnante structure. Des petits soucis de pont arrière sur le pick-up de Cyril ont mobilisé les bons soins de Yves et du camion atelier dont le volant est temporairement dans les mains de Philippe, jusqu’à l’arrivée par avion de l’équipe mécanique du lycée de l’Argensol d’Orange. Soucis qui ont retenu les équipages de fermeture du convoi qui n’ont intégré le bivouac qu’à 23 heures. Quelques miettes d’un petit sommeil léger et le camp s’est levé à l’aube pour reprendre la route. C’est ensuite le joint de culasse du HDJ de Daniel qui a rendu l’âme …

Nous voilà arrivés à Marrakech, capitale touristique du Maroc. Le majestueux hôtel « Marrakech Ryads Parcs » a déjà ouvert ses portes aux participants qui ont profité du weekend pour venir savourer les douceurs marocaines : 30 °c, le petit souffle de vent qui va bien, un hôtel magnifique avec un complexe aquatique très accueillant. L’arrivée des groupes de remorques leur a permis de retrouver leurs engins. Le déchargement et l’installation du « Parc coureur » se met en place…

La fébrilité des dernières heures avant le départ commence à se faire sentir, le raid va bientôt commencer !

Lundi 28 avril

Le dixième Raid Passion Désert est sur les starting-blocks et le parc coureur bourdonne comme une ruche !

Tout le monde est maintenant arrivé et le parking est envahi d’engins bien préparés dont les crampons ne demandent qu’à se frotter aux plus belles pistes du royaume Marocain ! Le groupe compte plus de 300 personnes et tous les membres de l’orga sont à leur poste afin que le Passion apporte la satisfaction attendue. 2 binômes d’Oscar, Gégé / Anita (n° 12) et Serge / Jacqueline (n° 8) sont partis en éclaireur pour reconnaitre le tracé des deux premières étapes qui vont nous amener à travers l’Atlas aux sommets encore bien enneigés.

Les pilotes font les derniers réglages pendant que les copilotes vérifient les instruments de navigation : cartographie marocaine et GPS sont mis à jour. Les formalités administratives sont bouclées et les derniers contrôles techniques se mettent en place.

Le premier briefing est prévu à 19 h 30, suivi de la soirée d’ouverture du Raid. Yves Chaumard, Président de Sud Raids Aventures et Christian Beilles, Directeur de Sud Expé, ne manqueront pas d’accueillir tous les Passionnés, dans l’ambiance chaleureuse et festive qui caractérise le Raid Passion Désert depuis février 2005.

Le départ sera donné demain matin et dès que la connexion internet le permet, je donnerai des nouvelles sur la progression du raid, mais cela reste souvent très compliqué …

Petits messages personnels : Plein de grosses bises à Jean-Marc de la part de Yveline et Jean Luc qui pensent bien à lui ! (Oscars n° 18)  – Toutes nos meilleures pensées aux familles et amis qui suivent ces informations.

Mardi 29 avril

La case 1 du road-book n° 1 du dixième Raid Passion Désert a été validée par la  1ère moto à 8 heures tapantes !

Petit « plus » cette année : les motards n’ont pas joué avec les ciseaux et les adhésifs car les road-books ont été imprimés déjà en rouleaux, tout prêts à être fixés dans le dérouleur.

Jean-Claude, Annick, Julie, Claire et Nicole ont donné le « top » aux 216 concurrents bouillonnants d’impatience, répartis en trois groupes.

Les 8 équipes médicales constituées de 4 médecins et 4 infirmières, se sont associées aux pick-up, pour s’intercaler dans le cortège et assurer le maximum de sécurité.

Le départ des 4×4 n’a été donné qu’une ½ heure après celui des motos et des quads, toujours dans un souci de sécurité.

L’étape commence par l’impressionnante traversée de Marrakech qui grouille comme une fourmilière et rugit de mille coups de klaxon ! Le tracé enroule le massif du Toubkal pour gravir une succession de cols entre 2000 et 2500 m d’altitude. Le CP 1, assuré par le binôme n° 15 Sylvie / Michel et n° 16 Chris / Daniel, attend les équipages avec le réconfort d’une petite collation : café, thé et biscuits. Puis, le parcours se prolonge au Sud de l’Atlas, à travers des vallées cultivées où la vue se flatte de paysages magnifiques : terre rouge foncé, villages en pisé de la même couleur, champs de blé presque mûr et oliviers argentés. Juste après le CP 2, presque tous les motards et certains équipages 4×4, font une halte au village de Tifnoute où les petits restos sont bien accueillants !

L’équipe des motos routières franchit le col du Tizi n’ Tichka, plus haut col routier du Maroc, avant de finir l’étape par la petite route de Telouet.

Le « drapeau arrivée » salue le passage des pilotes dans le parc de l’hôtel « La Kasbah », au cœur du village d’Aït Ben Haddou, dont la vielle kasbah, justement, est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Là, les machines trouvent le répit et les bons soins de l’équipe mécanique, renforcée par les élèves de Terminale Bac Pro mécanique du Lycée de l’Argensol à Orange. (Aurélien, Thibault, Marwen et Thomas, sous les conseils de leur professeur, Thierry)

Les participants peuvent aussi trouver du soulagement auprès des ostéopathes et de la masseuse. (Charlotte, Floriane, Pierre et Frédéric, de l’école d’ostéopathie d’Avignon IFO-GA et Christelle qui propose des massages de remise en forme)

La soirée permettra d’enregistrer les commentaires et de se préparer à la deuxième épreuve qui nous emmènera vers Tissint, en bivouac.

A bientôt !

Vendredi 2 mai

Beaucoup d’incidents ont retardé la transmission des infos et la gazette a laissé la place aux impératifs du Raid. Quelques heures de répit à Zagora permettent de mettre à jour ce petit journal d’informations.

Tout d’abord, quelques précisions sur la première étape : le plus malchanceux est Jean-Claude ROUBAUD, plus connu sous le surnom de « Papinou » qui a eu des soucis de moteur dès la case 15 ! Son Polaris RZR n° 308 est hors-jeu, malgré toute la meilleure volonté de Cyril, oscar pick-up et mécanicien, fils de Yves CHAUMARD, qui fait équipe avec Alix, mécanicienne. Et c’est aussi le motard n° 222, Eric VINCELOTqui doit abandonner pour moteur cassé.

L’étape 2 a quitté la Kasbah d’Aït Ben Haddou pour rouler vers Ouarzazate et ses décors de cinéma, et gravir ensuite les collines désertiques et caillouteuses du Djebel Zerzour. Les motards n° 243, Eric PICHARD et n° 230, Peter BRUNNER ont chuté et ont dû abandonner. Une zone de culture de safran, entourée de bosquets ombragés, s’est transformée en grande aire de pique-nique. A la case A 103, tout en haut du village d’Assghar, la vue plongeante et vertigineuse sur les « jardins suspendus » a déclenché les appareils photos.

Grosse peur pour le Jordanien Ayman HAMAD, n° 444, qui a décollé et atterri sur le toit. Heureusement, il n’a pas été blessé. Les bons soins de Cyril et les finitions à Zagora vont lui permettre de reprendre le départ. Le RZR de Antoine LEANDRI, n ° 306 a fini l’étape chargé sur une remorque. La passe de Tissint se découpait au loin à travers la barrière du Djebel Banni, l’arrivée n’était qu’à 25 km mais le Land Rover n° 404 de Laurent et Bernard HERMET s’est mis à présenter des signes inquiétants sur les fixations-moteur. Laurent, pilote et motard assidu du Passion et des « 6 jours de Ksar Ghilane » est cette année en équipe 4×4 avec son père. Je sais maintenant qu’ils ont pu réparer et vont reprendre le circuit demain. La motarde n° 214, Daniela DAMIANI, a galéré toute la journée pour des problèmes d’allumage, sa moto a été chargée sur le pick-up de Philippe. Les élèves mécano et les copains se sont acharnés jusque tard dans la nuit pour enfin lancer des « hourras » de satisfaction. De plus, la Suissesse soufre de douleurs au poignet, mais elle n’abandonne pas !

Beaucoup de pépins pour une seule journée ! Le staff médical a été très sollicité, tout au long de la piste et ensuite, dans les tentes du bivouac, infirmières-médecins-ostéopathes et masseuse n’ont pas chômé ! Au camion atelier, les groupes électrogènes, compresseurs, chalumeaux et outillages en tout genre ont valsé une grande partie de la nuit.

Et pour finir, le vent de sable soufflait violemment, malmenait les tentes et imposait à chacun de lutter contre les puissantes rafales, le buffet apéritif avait été annulé … Puis, vers 21 heures, le vent nous a fait le cadeau de se calmer, on a commencé à apprécier ce campement, monté au milieu de rien. Yves avait des remords … et en 5 mn, l’orga a déballé un buffet d’apéro, pour le plaisir général !

L’étape 3 a commencé à travers les grands plateaux roulants du massif Tamssraout. La poussière imposait la plus grande prudence et la navigation s’est un peu corsée avec des passages de dunettes en bordure de frontière Algérienne. Les postes militaires nous ont imposé d’emprunter un bon tronçon de piste du Dakar. A 100 m du CP 3, la malchance a frappé pour deux motards, le n° 241, Marcel SIGNER et le n° 208, Yann THOMAS. Pour les autres, le CP 3 était le point d’entrée dans les dunes de l’erg Chegaga. Certains, exténués, asséchés par une chaleur à 51 °c, ont préféré l’option B qui constituait à contourner le cordon pour rejoindre le campement. Ceux qui se sentaient encore les réserves nécessaires, se sont lancés à la conquête des dunes. Un baptême pour quelques-uns, des retrouvailles émouvantes pour les autres et une grosse sensation pour tous ! Mais le « coup de chaleur » en a terrassé plusieurs qui ont été pris en charge dans des 4×4. Les équipes de fermeture ont récupéré les motos aux différents points GPS relevés et déplanté des 4×4 en difficulté jusqu’à 22 heures, pour une arrivée au bivouac très tardive. Dur dur !

Et aujourd’hui, l’étape 4 a commencé par … les dunes ! Hé oui ! Raid Passion Désert !

Des bouffées orageuses très capricieuses ont ralenti la progression. La visibilité n’était pas au rendez-vous mais la boucle initiale s’est quand même réalisée. La remontée plein Nord vers Zagora a réuni tout le monde dans les jardins et la piscine de l’hôtel REDA. Zagora, capitale de la mécanique, répare les bobos en tout genre. Le maximum est fait pour que chacun puisse poursuivre l’aventure. Le scoop du jour est quand même le montage tant attendu de l’arche « Départ-Arrivée » que nos sponsors nous ont offert, un grand merci, principalement à la Caisse d’Epargne. François, « l’homme à tout faire » du raid et plus particulièrement, le responsable de la communication, s’est donné beaucoup de mal pour la réalisation de ce projet. La tempête de sable lance des assauts répétés, des coups d’orages éclatent, violents et brefs, le ciel s’assombri en quelques minutes et tout à coup, c’est l’accalmie. Pourvu que la douceur s’installe pour une soirée agréable.

Les équipes de fermeture ne sont pas encore arrivées …

Dimanche 4 mai

Le Passion est à Erfoud, capitale du fossile et du sable !

Hier, la 5ème étape a quitté Zagora où nous retournerons dans deux jours. Départ de la 1ère moto à 8 h et des équipes d’orga à 6h. Le rythme est soutenu et la fatigue commence à se faire sentir. Au point GPS E26, le binôme d’oscars n° 11, Rolland et Philippe et n° 20, la petite famille de Serge, Isa et Anaïs, le CP1 a sublimé le traditionnel café-biscuits par un petit déjeuner copieux : andouillettes aux oignons, magrets de canard séchés « maison », camembert affiné pendant le voyage ! Il est resté beaucoup de madeleines ! Philippe et Rolland, les rois de la plancha ont eu à cœur de recevoir dignement le plus grand nombre de gourmets.

Après cette pause gustative, le passage entre les fougaras (système d’irrigation souterrain très ancien) a retenu l’attention des curieux. Le raid a traversé le Djebel Ghart, gravi des petits cols et s’est frotté à quelques dunettes. Dans le village de Fezzou, ceux qui avaient boudé la charcuterie du CP1, se sont vengés sur les omelettes berbères de l’auberge. Nous avons remis des fournitures scolaires, en partie récoltées par Olivier MAHUL, quad n° 301, à l’institutrice du village. Le road-book a emmené les concurrents sur le vaste plateau de Guelmouss, traversé par une belle piste sablonneuse très roulante, avant de faire une halte au CP2 où les oscars n° 15 et 16 (déjà cités) avaient installé la clim ! En effet, ils ont monté une rampe de brumisateurs qui diffusent un spray de fraîcheur fortement apprécié. Le palmarès du « meilleur accueil au CP » est lancé ! Deux variantes étaient ensuite proposées pour rallier Erfoud.

Les pilotes n° 247, Laurent DERACHE et n° 257, DENIS HERAIL ont connu la malchance de la mauvaise chute, mais la solidarité des motards a fonctionné et ils ont été rapidement pris en charge par les équipes médicales. Christophe CHAMPION, n° 207, motard bien connu sur le Passion, a fait un break de deux jours pour aller à Marrakech, soutenir son copain Yann jusqu’à son rapatriement vers la France. Christophe sera à nouveau avec nous ce soir, le cœur gros.

Une agréable soirée a clôturé cette longue étape à l’hôtel El Ati où tout le monde a apprécié la piscine et … la buvette du Raid qui a fonctionné plein pot !

Ce matin, l’étape 6 nous a envoyé jouer dans le bac à sable de l’erg Chbbi. Lever à 5 h 15, coupure d’eau et d’électricité à 5 h 20 ! Début difficile ! Les réflexes de bivouac ne nous ont pas abandonnés et c’est une valse de lampes frontales qui s’est orchestrée dans le hall de l’hôtel pour répartir les élèves, des motards routiers et des membres de l’équipe des « camions » dans les 4×4, pour leur faire découvrir les dunes. La 1ère moto a rapidement avalé les 40 km de liaison pour imprimer sa trace, vite recouverte par les suivantes, dans le sable poudreux de Merzouga. Les quads ont slalomé, surfé et glissé avec aisance et rapidité, les 4×4 ont un peu plus souffert. Le vent de sable s’est levé, mais il est resté assez modéré, heureusement.

Le classement général s’effiloche car ce matin, il y a eu beaucoup de « non-partants ». Par contre, une trentaine de motos, 5 quads et 2 4×4 ont enroulé la boucle deux fois. Le deuxième tour a été refusé aux retardataires à partir de 11 h car la chaleur, le vent de sable et la fatigue générale imposent la prudence.

La surprise au retour à l’hôtel était … qu’il n’y a toujours ni eau ni électricité. Les  groupes électrogènes fonctionnent à fond pour maintenir les frigos et alimenter le camion atelier. L’essentiel est assuré, ensuite, et bien, entre gens transpirants, aux cheveux collés et aux odeurs corporelles un peu fortes … on se comprend ! Bon, il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps ! Ce soir, la fête des 10 ans est prévue, des attentions spéciales sont en préparation.

Mais pour le moment, c’est encore l’heure du bricolage, des soudures, des changements de pneus et des coups de soufflette !

Messages personnels :

  • Des grosses bises à Stewie de la part de Christine et Eric.
  • Petit coucou à  Régine, Mélanie et Nico, Clara et David. Bisous.

Mardi 6 mai

La gazette est supendue depuis dimanche, désolée mais c’est très compliqué de tenir sur tous les fronts. Je vais vous raconter la suite de ce dimanche de dunes et de fête.

Finalement, nous avons été soulagés en toute fin d’après-midi par le retour du courant et de l’eau … le bonheur, parfois, ne tient qu’à un fil !

La soirée festive a commencé par le briefing où Yves a présenté Brahim SAÏDI, notre intermédiaire, collaborateur éclairé et ami précieux qui aide le Passion depuis 2009. Brahim, en plus de tenir son hôtel, « La Kasbah Hôtel Saïd » à Merzouga, est le représentant régional de la MIJD : Fondation pour la Jeunesse l’Initiative et le Développement. Sud Expé et Sud Raids Aventures se sont associés pour apporter un don de 3000 € à la MJID, 30 téléviseurs ont été offerts, ainsi que des cartons de fournitures scolaires et de vêtements.

Yves CHAUMARD et Christian BEILLES ont également remercié les autorités locales qui ont participé aux festivités.

Autre invité de marque : David CASTEU, excellent motard, pilote du Dakar à plusieurs reprises et passionné de rallye-raid, nous a honoré de sa présence amicale, nous le remercions vivement.

Ensuite, les surprises ont commencé :

Un banquet d’apéritif a été préparé par toute l’orga mais c’est Nicole, notre Nini, oscar n° 74, du groupe des camions qui a été désignée « responsable des apéros » et qui a rempli sa mission avec beaucoup de sérieux et de goût.

Un diaporama de photos prises depuis le début du raid a permis à chacun de s’admirer sur les pistes ou dans les dunes.

L’équipe « des Suisses » avec à leur tête notre petit chouchou, Ulrich ROTHLISBERGER, n° 218, a offert à l’organisation, une très belle cloche suisse, gravée « 10 ans de Raid Passion désert », sympathique cadeau.

Le repas s’est terminé par un magnifique gâteau, en forme de dunes, décoré évidemment de 10 grosses bougies. Les fusées de détresse ont été sacrifiées et les feux de Bengale ont lancé leur flamme rouge au-dessus de la piscine.

Puis, avec la programmation musicale de Chantal BEILLES à la sono, un feu d’artifice préparé par la société « Imagine » a éclaté et le ciel d’Erfoud s’est embrasé de mille rosaces lumineuses !

Notre ami José, oscar n° 44   , a ponctué ce « son et lumières » d’un show très rythmé, les musiques des Pink-Floyd et de Queen l’ont bien inspiré ! La chorégraphie s’est terminée en accord avec le superbe bouquet final par un saut spectaculaire dans la piscine, en chemise blanche de l’orga et pantalon ! C’est ensuite Christian qui a remercié toute l’assemblée, souhaité un « Bon Anniversaire » au Passion et … a sauté également dans l’eau tout habillé ! Evidemment, il a appelé son grand copain Yves, qui a repris le micro pour dire d’une voix émue : « Qui m’aime me suive ! » avant de se jeter dans la piscine ! Et toute l’orga a suivi ! Beaucoup de concurrents ont également répondu à l’appel et le bassin s’est retrouvé envahi de raideurs tout habillés !

Une bien belle soirée, pour un anniversaire particulier, dans le Sud du Maroc, entre Passionnés !

Lundi matin, le départ a été retardé jusqu’à 9 h pour récupérer un peu…  L’étape était très longue, avec des pistes assez difficiles et peu roulantes mais de beaux paysages dans le monde minéral du reg. Il y a eu deux gros incidents qui ont bouleversé le centre de gravité de deux 4×4 qui se sont retrouvés sur le toit, heureusement sans blessés et sans dégâts annexes et les deux équipages ont terminé l’étape.

Après une soirée animée par un groupe de musiciens et de danseurs folkloriques, ce matin le raid a quitté le bivouac « Des Météorites » à Alnif, pour prendre de la hauteur. Le CP1 attendait les concurrents au sommet du Tizi n’Tazazert, à 2316 m d’altitude. L’auberge du col avait prévu le stock de boisson dans le frigo Berbère : un grand sac en toile de jute, mouillé, placé à l’ombre et dans un courant d’air. Fraîcheur garantie ! Le point de vue magnifique a fait accepter les petites rudesses de la piste. Christian BEILLES est monté sur un piton rocheux afin de photographier chaque passage dans ce décor de carte postale. La descente du col était superbe.

Le village de N’Cob se trouvait à la bonne place, au bon moment … beaucoup l’ont atteint vers 12 h – 13 h et les petits restos ont rempli leur terrasse de pilotes un peu poussiéreux et affamés !

L’arrivée sur Zagora et les retrouvailles avec les garagistes ont permis la remise en forme de certains véhicules. 1/3 des équipages de l’orga sont partis se placer sur l’itinéraire très long de l’avant-dernière étape. Demain soir, nous serons en bivouac, près de Taliouine et les infos seront sûrement difficiles à transmettre.

Peut-être jeudi à Agadir, pour la fin du raid …

Petit message de la part de Sylvie et Michel : « Pensées quotidiennes pour Loïs et Bastien restés au village … Merci Mamie, Fanny, Mireille et Dom d’assurer leur garde pour nous permettre de nous évader.  « Grisez » d’ores et déjà vos agendas 2015 pour de nouvelles activités avec nos enfants : tennis, pêche, belotte, ciné … et école ! (si possible !) »

Samedi 10 mai

Le dixième Raid Passion Désert est fini !

L’étape 9 de mercredi a donné le départ à Zagora, pour la deuxième fois. Dès les premières cases du road-book, la trace s’est faite dans les petites dunes sympas d’un erg en formation qui n’existait pas du tout il y a une vingtaine d’années. Progression tranquille puis franchissement de quelques petits cols. L’arrivée au camping « Le Toubcal » est pointée vers 13 h 30 pour les plus rapides. Thé au safran et pâtisseries marocaines nous sont offerts.

La dernière étape a débuté jeudi 8 mai par une boucle dans les collines du Djebel Tisfane et les vallées plantées d’arganiers centenaires. Le CP 1 des oscars n° 11 et 20, déjà cités, a remporté le concours du meilleur CP, avec les 20 kg de merguez qui sont passées sur la plancha de Roro !

Le final s’est joué dans la plaine du Souss, jusqu’à Agadir où la civilisation nous a engloutis. Les pilotes poussiéreux ont quitté la dernière piste pour se heurter à la circulation urbaine et l’arche d’arrivée a salué une dernière fois le passage de chacun. L’hôtel Argana nous a accueillis pour une soirée de clôture très émouvante. Yves a remercié ses troupes pour la coordination de l’organisation de ce joli raid. Jean BRUCY, pilote confirmé, « Dakariste » réputé et champion de rallye raid nous a honorés de sa présence. Bernard DIMICELLI, membre fondateur de SRA a rejoint aussi le groupe des anciens copains pour partager cette fête. La remise des prix a récompensé les plus réguliers sur ce parcours total de 2552 kms de spéciales.

Plusieurs enfants ont partagé l’aventure du Passion 2014 :

  • La plus jeune « copilote » est Nancy BIAU, 8 ans ! Elle a « fait équipe » avec son papy, Alain DIAZ, en 4×4, n° 428.
  • Vient ensuite Mélissa HENRY, 10 ans qui suivait le road-book du 4×4 n° 430 de son papa, Patrick.
  • Tom FANGET, âgé de 12 ans, copilote aussi de son papa, Didier, quad n° 316.
  • Puis Amandine ARNAL, 14 ans, copilote de son papa, Franck, dans le Polaris n° 309.
  • Valentin BELLAN, 17 ans, en équipe avec son papa, Jean-Paul, en Polaris, n° 312.
  • Et enfin, un peu plus âgé, Rémy CHENE, à bonne école avec son papa Eric, motard et concurrent depuis les premières éditions. Rémyqui n’a son permis que depuis 2 mois, a conduit le KDJ 120 sur une bonne partie des pistes et toute la deuxième boucle des dunes de Merzouga.

Plusieurs équipages parent/enfant, de tous âges et dans toutes les sections, étaient représentés mais l’histoire la plus insolite est celle du motard n° 279, Steve GUISNEL, dont les parents ont suivi le raid en parallèle, présents à chaque étape avec sa petite puce de 2 ans ½, Enéa.

Le doyen du raid a aussi été récompensé : notre chouchou, le motard n° 218, le Suisse Ulrich ROTHLISBERGER âgé de 80 ans ! Ulrich a une pêche formidable et, même s’il a raccourci certaines étapes en récupérant parfois le goudron, sa bonne humeur s’est faite entendre tout au long du parcours.

Une petite surprise a été préparée par le groupe « des camions » à leur chef Daniel PERRIN, notre trésorier, qui clame que « le 2014 » est son dernier raid : une chorégraphie spéciale les a réunis et tous avaient coupé les manches de leur tee-shirt pour imiter la petite manie de Daniel dont tous les tee-shirts sont découpés en débardeurs !  Nous espérons bien-sûr que cette décision d’arrêter les raids n’est qu’une rumeur, une petite crise de fatigue.

Les motards routiers ont également été récompensés par un joli trophée à l’effigie du Passion. Ils ont parcourus un tracé spécial, fait de petites routes qui laissaient aussi libre cours aux goûts personnels.

Voilà pour les infos, la soirée s’est terminée par un apéritif offert par l’organisation et un joli buffet servis devant la piscine de l’Argana.

Certains ont quitté l’hôtel dans la nuit pour se rendre à l’aéroport. Tout le matériel, les malles et les sacs, les motos et les quads ont été chargés vendredi matin. Lorsqu’on parcourait le parc coureur pour la dernière fois, il semblait impossible que tout puisse à nouveau entrer dans les camions ! La baraque à frites a été nettoyée et le chargement a enfin été bouclé vers 13 h. Le retour s’est amorcé pour rallier Tanger.

De belles photos ont été prises, des embrassades, des effusions et des promesses de retrouvailles ont été échangées.

La première décennie de  « Raids Passion Désert » vient d’être bouclée.

Je vous envoie ces infos, rédigées dans le 4×4 et expédiées grâce à la connexion 3 G, souhaitant que tout fonctionne ! Nous sommes au port de Tanger, en attente d’embarquement sur le « Fantastic ». Nous rentrerons par l’Espagne, avec l’arrivée à Barcelone demain soir. Je vous donnerai des nouvelles sur la fin du voyage, peut-être mardi, depuis Mazan.

Toute l’équipe du Passion salue bien les lecteurs et supporters qui nous suivent. A bientôt !

Dimanche 18 mai

Le retour sur Mazan s’est bien passé pour le convoi du Raid Passion Désert !

La plupart des motos, quads, pneus, malles et sacs de sport  ont retrouvé leur propriétaire. Les derniers sont encore dans le parc pour quelques heures.

Nous avons une pensée particulière pour ceux qui ont été contraints de quitter le raid avant la fin, nous leur souhaitons un prompt rétablissement et espérons que cela n’entrave pas trop leur envie de repartir.

Nous tenons à remercier particulièrement les partenaires qui nous ont offert un soutien financier ou logistique : la mairie de Mazan, la cave Canteperdrix, La Caisse d’Epargne, l’entreprise LEDENT TP, Euro 4×4 Parts, Pièces Auto du Ventoux et Comtat Fournitures. Sans oublier notre ami Brahim SAÏDI de Erfoud (www.kasbah-hotel-said.biz) qui a orchestré la fête d’anniversaire et l’hébergement sur Erfoud.

Une mention spéciale pour notre équipe de jeunes ostéopathes dont la technique, l’adaptation aux conditions spéciales du raid et le professionnalisme ont soulagé un grand nombre de douleurs. Merci à Floriane, Charlotte, Pierre et Frédéric ainsi qu’au corps enseignant de l’école d’ostéopathie d’Avignon, IFO-GA qui a soutenu ce projet. Un partenariat qui se renouvellera sûrement. Dans la « cellule de remise en forme », en complément des équipes médicales et du traitement ostéopathique, Christelle BERNARD, masseuse, a apporté un confort supplémentaire par des massages de détente musculaire.

Un grand merci également à Thierry REYNIER, professeur de mécanique au Lycée Professionnel de l’Argensol à Orange, qui a pris le volant du camion-atelier, et aux élèves de Terminale Bac Pro Mécanique qui ont bien complété nos équipes de dépannage. Le parc coureur a parfois vibré très tard dans la nuit marocaine, au son des groupes électrogènes, des postes à souder et autres outils de réanimation ! Aurélien, Marwen, Thibault et Thomas se sont bien intégrés au rythme particulier de la réparation d’urgence, celle qui fait que l’aventure ne doit pas s’arrêter, qu’il faut trouver une solution pour que le maximum de pilotes soit sous l’arche de départ, sans compter le temps passé et en associant toutes les compétences, les bonnes idées, la débrouille et même la « bidouille » ! Une expérience que nous poursuivrons sûrement, avec l’aide à la préparation du raid dès le début de l’année scolaire, avec le soutien de Mr ROCHAT, Proviseur du lycée.

D’une manière plus générale, nous remercions toutes les compétences qui se sont associées, bénévolement, pour réaliser ce raid particulier :

  • les équipes d’oscars qui offrent leur temps, leurs connaissances et leur véhicule personnel pour réaliser les contrôles de passage, indispensables à la sécurité des concurrents.
  • les équipages en pick-up qui assurent le chargement des motos ou quads rencontrant un problème au cours des étapes.
  • les équipes médicales constituées de médecins, infirmières et chauffeurs qui s’intercalent tout au long du parcours pour dispenser les soins d’urgence éventuels, soulager les petits bobos ou accompagner si nécessaire, les blessés jusqu’à un centre hospitalier ou même se charger du rapatriement vers la France lorsque cela s’avère indispensable.
  • l’équipe « des camions » qui s’occupe chaque jour du transport des malles et des sacs personnels des concurrents, du chargement des engins en panne, de l’acheminement de toute la logistique, d’étape en étape, pour être opérationnel chaque soir à l’arrivée en ouvrant le camion-atelier et la caravane-buvette où la bière et les frites invitaient à la pause conviviale !
  • et enfin, tous les « administratifs » qui se chargent des inscriptions, documents, autorisations et réservations. Cet encadrement administratif est à la base du partenariat entre l’agence Sud Expé avec Christian et Chantal BEILLES et Sud Raids Aventures avec Yves CHAUMARD et son équipe.

Tout ce petit monde œuvre souvent dans l’ombre mais représente l’ossature du Raid, « l’orga » comme on dit, sans qui rien ne serait possible.

Et bien sûr, merci à vous concurrents, motards tout-terrain ou routiers, quadeurs, équipages 4×4 ou simples sympathisants qui participent année après année au Raid Passion Désert, au point de l’amener à franchir les 300 personnes pour ses 10 ans !

Nous souhaitons que l’aventure vous ait plu, son histoire sera relatée dans le livre « 10 ans de passion » qui  paraîtra prochainement.

Nous avons déjà des projets plein la tête pour l’édition 2015 ! A bientôt … et bonne route !

4×4

PlaceNuméroNom
1er440PICHOT
2ème431VERHAEGUE
3ème420LAPALUS
4ème427CIMETTA
5ème441FRAIGNAUD
6ème446LEDENT

MOTO

PlaceNuméroNom
1er211ANRIG
2ème234PUNGINELLI
3ème239BONNE
4ème216HAUG
5ème279GUISNEL
6ème235POTTIER

QUAD

PlaceNuméroNom
1er314BIARD
2ème312BELLAN
3ème309ARNAL
4ème311BONNE
5ème321JACQUEMARD
6ème320PERNELET

FÉMININES

PlaceNuméroNom
1ère224JAKUBECK
2ème424LACKER
3ème402BLOMME
4ème322DE BONA
5ème214DAMIANI
Aenean id libero. commodo venenatis, luctus id eget