Tapez et validez pour rechercher

Sud Raids Aventures

Raid Passion Désert

Gazette du 15ème Raid Passion Désert

Le Passion en deuil

Le Passion ne prendra pas le départ aujourd’hui car Anita ne sera pas là, au CP, pour dire en préparant sa table « Il y a de tout et beaucoup ».

Un accident de la circulation, sur la route du littoral, aux abords de Laâyoune, a emporté Anita.

Anita et Gérard Delon au HDJ 80 blanc, amis et membres SRA sont anciens motards et organisateurs depuis de nombreuses années.

L’équipe du Passion présente son soutien et ses sincères condoléances à Gérard, notre Gégé, à Hélène et Marc, les enfants de Anita et Gérard ainsi qu’à toute leur famille.

Suivez l’évolution des concurrents en direct sur le live OWAKA

Dimanche, une réception a rassemblé les membres de l’organisation ainsi que de nombreux partenaires sur le site SRA. À cette occasion, le tout nouveau carnet de route a été dévoilé et dignement baptisé par l’assemblée grelottante sous le fort mistral.

Beaucoup de machines sont en position de transport pour le Maroc et les retardataires se mettent en place. Les camions et remorques sont en cours de chargement et le Passion quittera la France vendredi. Nous vous souhaitons une bonne fin de préparatifs.

Pour la dernière soirée dans le parc SRA à Mazan, on entend les motos chuchoter entre elles ! Si si, et même certaines blaguent avec les SSV et les conversations sont plutôt animées. Tout est prêt, chargé et les sangles sont arrimées. Encore quelques détails à ajuster et demain matin, avant le jour, le convoi allumera ses phares pour s’acheminer vers le port de Sète.

Nous poserons les roues en terre marocaine dimanche et entamerons une grande liaison plein sud, étalée sur deux jours, jusqu’à Agadir où nous serons ravis d’accueillir les pilotes de ce 15 ème Passion Désert.

Un petit silence le temps de traverser la Méditerranée et la Gazette reviendra avec infos et photos dès que possible. Quelques anciens du Raid seront absents et ont eu la gentillesse de saluer l’ouverture de cette gazette, recevez toutes nos pensées et remerciements pour vos chaleureux messages.

Amitiés et à bientôt.

La traversée de la Méditerranée s’est passée dans le calme d’une mer plutôt clémente et l’arrivée à Tanger s’est déroulée au petit matin de dimanche. Toute l’orga s’est mise en chemin pour descendre plein sud et une pause s’est effectuée hier soir au camping Ferdaous à Marrakech. Quelques soucis mécaniques ont ralenti la progression : l’embrayage d’un des camions et le Neiman d’un 4×4 orga, mais tout rentre dans l’ordre sous les grâces des mécaniciens SRA. Bivouac en commun et balade dans la médina de Marrakech pour certains puis route jusqu’à Agadir ce matin où nous avons trouvé le soleil et le vent marin. L’orga s’est accordé un petit moment de détente avant d’entrer dans le gros de l’action et nous sommes allés vérifier l’ambiance au port d’Agadir, tout va bien !

L’équipe est en forme et met tout en place pour accueillir ses concurrents dès demain. Beaucoup de pilotes ont profité du weekend pour se mettre dans le bain et sont contents de voir les remorques sur le parvis de l’hôtel Tivoli. Dans la matinée, les engins seront exposés et les contrôles administratifs vont démarrer.

La gazette se faufilera pour glaner infos et photos, d’ici là, grand merci pour votre suivi et vos messages de soutien.

Les concurrents ont ouvert leur malle et récupéré leur monture, les contrôles administratifs et techniques sont bouclés, l’orga file sous la douche et la soirée d’ouverture du Raid Passion Désert 2019 va commencer.

La gazette vous dévoile les dernières photos, le parc coureur est fin prêt pour le départ qui sera donné demain matin.

Certains lecteurs suivent plus particulièrement un pilote ou un team, n’hésitez pas à intervenir, les infos, les coucous et les bisous seront retransmis aux destinataires.

Mais avant, place à la détente et au premier briefing dont le jingle ne va pas tarder à retentir.

La soirée d’ouverture a réuni plus de deux cents Passionnés pour le premier briefing où tout le monde a studieusement écouté les consignes de sécurité et les explications utiles au bon déroulement du raid.

Le départ a lancé la première moto à 8 h 30, tout d’abord dans l’effervescence urbaine d’Agadir avant de sillonner les courbes montagneuses de l’anti Altlas aux vallons colorés. Après 60 km, un CP a offert café, thé et petits biscuits et la pause fut bien appréciée. Les pilotes ont ensuite rencontré une série de pistes plus techniques, en montagne. Ils ont même eut à dompter un long tronçon où la vigilance et l’habileté ont dû temporiser les ardeurs. Le risque de faire le grand plongeon rivalisait avec le cri des carrosseries griffées par les branches et les falaises rocailleuses. Certaines peintures gardent les stigmates de la lutte mais au final, le plaisir des yeux et la maîtrise de la piste fait oublier les serrements de fesses ! Quelques passages boueux ont rappelé que cette nuit fut orageuse et pour quelques-uns, un shampoing à la station-service s’est avéré nécessaire mais les commentaires à l’arrivée sont unanimes : une très belle étape avec des paysages vraiment superbes.

Pour ceux qui suivent l’équipage 280, le side-car se comporte au mieux et cette première étape s’est très bien passée. Pour l’ensemble des concurrents, pas d’incidents particuliers, un CP volant raté vaut 300 points de pénalité à quelques étourdis, les bras qui tirent et les épaules plombées ont commencé à occuper les tables de nos quatre ostéopathes de l’IFOGA mais pour la plupart, c’est juste un peu d’entretien, sur la machine auprès du camion atelier et hop ! petite balade en ville et papotage autour des tables de la buvette où l’ambiance est joyeuse.

Les concurrents se sont lancés entre les monolithes ocre, si particuliers de la région de Tafraoute où les premiers ont pu admirer les sauts de quelques gazelles matinales. Le « CP café » placé dans une jolie palmeraie incitait aux prises de photos avant une infiltration à travers le versant sud de l’anti Atlas, entre amandiers et arganiers. Une jolie montée en altitude, à 2000 m, attendait tout le monde en milieu de parcours puis une succession de palmeraies cachées au fond de canyons vertigineux ont doucement amené les pilotes vers Icht et l’arrivée d’étape.

On m’a signalé quelques belles rencontres comme une invitation amicale à l’entrée d’un village, qui s’est vue transformée en grand moment d’échange et de partage. Thé, pâtisseries et autres gentillesses pour toute une équipe de l’orga. Un sens de l’accueil qui n’est plus à prouver, choukran !

L’enregistrement est en cours, les derniers n’ont pas encore pointé au CP arrivée mais les commentaires sont positifs : une très belle étape avec de superbes paysages, un tronçon final un peu caillouteux mais soleil et chaleur sont là. Réflexe collectif : boissons fraîches et plouf dans la piscine de l’auberge Borj Biramane où le Passion pose son joyeux bazar pour deux nuits consécutives.

Un grand merci à tous ceux qui suivent cette gazette, et une mention particulière pour vos commentaires et encouragements. Grosses bises à tous. Les messages seront transmis.

Tout d’abord, je dois revenir sur la journée d’hier avec une info parvenue tardivement à la gazette, après rédaction de l’édito : l’équipage 309, victime d’une avarie moteur, a été contraint de quitter le Passion et le Team Mendez déjà chagriné de l’absence des trois quarts de ses têtes créatrices se voit amputé à nouveau, nous en sommes désolés et souhaitons un bon retour à Martine et Jacques. Autre déception pour le motard 224 qui nous quitte également, au-revoir Christian.

À bientôt, les amis.

Pour cette troisième étape, petite grasse matinée dans le campement avec un départ à 9h envoyant les pilotes sur une jolie boucle, enlaçant Akka avant un retour entre les montagnes où un fond d’oued sablonneux a donné des sueurs à certains. Sangles, pelles, les jouets ont été déballés et l’entraide a fonctionné, tout le monde est sorti du piège sans problème. Par contre, la chaleur s’est installée sur le Passion et dans l’après-midi, le thermomètre affichait 40 °, mettant les organismes à rude épreuve. Coup de chaud pour quelques-uns, sans gravité heureusement mais ce soir, les visages affichent la fatigue et les douleurs musculaires sont à l’attaque. Nos jeunes ostéo sont en action, leurs tables ne désemplissent pas mais ils assurent un max ! Grand merci à Laura, Audrey, Maxence et Maxence, bravo pour leur efficacité et leur intégration à l’équipe.

L’étape a plu, les épreuves de navigation au cap, l’alternance de qualité des pistes et les paysages ravissent l’ensemble des participants. Un motard à qui je demandais s’il n’y avait pas trop de cailloux, m’a répondu sous un élan poétique «Non, ça va et c’est tellement joli qu’on plane au-dessus des cailloux comme le tapis volant d’Alladin » mignon, n’est-ce pas ?

Au niveau du CP café, les concurrents ont pu admirer des gravures rupestres sur les parois d’une montagne avant de progresser sur la face nord du djebel Ouarkziz.

L’itinéraire a pris une courbe sud ouest, avec un ravitaillement carburant à Assa. Le Passion a encore traversé quelques palmeraies avant de s’infiltrer en terrain désertique où les acacias, coiffés par le vent, semblent saluer notre passage. Le CP1 a retenu beaucoup de monde avec son joli coin à pique-nique, puis des tronçons de navigation ont occupé pilotes et copilotes avant d’arriver au bout du monde, à M’Sied, au sud de Tan Tan sur un grand plateau au milieu de nulle part où un bivouac a été monté de toutes pièces. Le décor est soigné avec tapis, tentes caïdales, salons marocains et tables de fête aux nappes scintillantes.

Un petit souci de groupe électrogène a retardé le ronronnement de la pompe à bière et les premiers arrivés ont failli mourir de soif, rassurez-vous, tout est rentré dans l’ordre à présent. Par contre, sur la piste, une poignée de retardataires sont encore sur le trajet, la journée doit commencer à peser et les derniers kilomètres coûtent plus d’énergie. La fatigue s’affiche sur les visages, les ampoules attaquent les motards aux mains et ailleurs, la lutte contre la déshydratation est menée.

Une belle étape, riche en navigation et en paysages, quelques cailloux sur la fin, un vent chauffé à 40 ° sur 300 km dont seulement 14 de route, pas facile.

Ce soir, un feu de camp est préparé au milieu du bivouac et le buffet berbère se dresse, la soirée s’annonce bien sympa sous les étoiles sahariennes.

La fin de journée d’hier fut mouvementée, certains ont jardiné, d’autres se sont baignés (si si ! Demandez au n° 301, Laurent a offert un bain de boue à Sophie, sa copilote) et d’autres encore ont un peu cassé et pour tout le monde c’est la chaleur qui a dominé. Coup de chaud et fatigue, surtout pour les motards et particulièrement pour l’équipage 280, nos chouchous en side-car pour qui l’endurance est mise à rude épreuve mais ils étaient bravement au départ ce matin.
Un malchanceux, le motard n°229, Patrice Hurel, dont la roue arrière a fait des caprices et l’a immobilisé à 30 km de l’arrivée. Les pick-up de l’orga étant très éloignés, c’est dans la benne d’un concurrent que la moto a été chargée, grand merci aux équipages 410 et 412 pour leur esprit d’entraide.
L’équipe de fermeture est rentrée au bivouac à 1 heure du matin avec un autre malchanceux, notre ami Alain Diaz, le 426, victime d’une fracture d’amortisseur. La même panne l’avait déjà frappé sur un Passion précédent. La pièce n’étant pas dans les malles des mécanos, la réparation n’a pu se faire sur la piste mais une bonne étoile brillait au-dessus d’Alain par cette belle nuit saharienne car lors de la première casse, les deux amortisseurs avaient été changés mais un seul étant vraiment mort, le deuxième avait été soigneusement gardé dans les coffres du camion atelier, aucazou… Et, Chaumsystème a fait un miracle en le retrouvant bien rangé dans l’atelier ! Alain a roulé ce matin jusqu’à Tan Tan où une transplantation d’amorto l’a remis en forme et il rallie maintenant Laayoune par la route côtière.
Un motard a malencontreusement projeté un cailloux sur le pare-brise d’un 4×4, laissant un impact malheureux. Une vipère cornue s’est invitée au CP 1 et un magnifique troupeau de dromadaires nonchalants a salué l’arrivée sur M’Sied. Le bivouac était digne des mille et une nuits avec lanternes et feu de camp jusque tard dans la soirée. Nous n’avons pas vu de djinn mais la flambée était belle.
 
Après cette petite mise à jour de l’édito d’hier, le Passion arrive à mi-parcours, pour passer 3 soirs consécutifs sur Laayoune.
Demain, la gazette vous donnera les infos concernant cette 5 ème étape.
Merci à tous de votre suivi.
 
 

Un grand merci pour vos messages de soutien que nous transmettons à Gérard. Nous ne pouvons répondre à chacun mais toute l’équipe est touchée par la chaine de sympathie que vous déployez.

Vous êtes nombreux à nous demander des nouvelles de Gérard et de Lucas, le jeune élève mécanicien du lycée de l’ Argensol, présent dans la voiture lors de l’accident. Lucas a regagné sa place dans le raid, son professeur, l’équipe médicale du Passion, ses camarades du lycée, les membres de l’orga et les concurrents l’entourent, et bien sûr, sa famille par téléphone. Le docteur Alain Attard et toute l’équipe médicale du raid se relaient à l’hôpital de Laâyoune, aux côtés de Gérard dont le rapatriement est en cours.

Anita l’aurait voulu, le Passion continue.

Le départ a été donné à 8h. Un départ très particulier, chargé d’émotion.

Après 40 km tranquilles, le CP café a lancé tout le monde vers les dunes. Pas des grosses comme dans les grands ergs où le Passion a l’habitude de poser ses crampons, non, des dunes rassemblées en plusieurs cordons, pas très hautes mais assez piégeuses. Le tracé réservait une boucle enchainant 45 km d’ondulations et passant par trois CP dont deux “volants”, c’est à dire non signalés sur le road-book. A l’issu du tour, les concurrents ont eu la surprise de trouver le CP café transformé en restaurant en découvrant des merguez sur la plancha de Roro. La pause fut appréciée, puis la plupart des motards et quadeurs se sont offert un deuxième tour alors que les 4×4 progressaient beaucoup plus  lentement sur le parcours.

Les motards les plus véloces ont quand même enroulé cette boucle trois fois.

Demain nous quittons Laâyoune, nos pensées vont vers Anita, son sourire  nous accompagne.

 

Le Passion a quitté son point le plus au sud pour amorcer sa remontée avec un passage en littoral en tout début d’étape avant de surplomber le magnifique chott Tah et de  rouler plein est. La première piste n’était pas très confortable mais tout s’est arrangé après le CP café et les crampons ont rencontré plusieurs tapis sablonneux et même une poignée de dunettes où certains ont mangé de l’herbe à chameaux. Un peu de mécanique autonome avec un changement d’amortisseur au CP café, pour le 427 et Maria et Patrick sont repartis.
L’itinéraire réservait différents tronçons de navigation au cap, quelques points sensibles à ne pas manquer et surtout la montée d’une falaise dont il ne fallait pas rater la passe.
Une étape musclée, avec ses 340 km, un ciel bas et une luminosité d’une blancheur fatigante.
À l’arrivée, c’est un bivouac nomade, monté au milieu de rien, à quelques kilomètres de l’océan, qui accueille tout le monde. Le vent est là aussi, rendant la soirée moins agréable mais, dans la tente-cuisine les tajines qui mijotent doucement sous les bons soins des cuisinières, dégagent un fumet prometteur que le vent n’emporte pas.
 
 
 

Le bivouac à El Ouatia fut venté et poussiéreux mais la nuit s’est bien passée. Les 4×4 de l’orga ont fait le petit train de lucioles avec leur codes allumés, pour aller se placer sur le parcours au petit matin et assurer les CP de cette avant dernière étape. Trois tronçons de piste avec sur chacun, un CP dont un non signalé sur le road-book, des rubans sablonneux, des parties de navigation et des petits goudrons intercalés ont ponctué la journée.

L’arrivée s’égrène doucement, un petit crachin froid s’est ajouté au vent, les motards et quadeurs sont boueux et tout le monde apprécie de trouver le confort de l’hôtel Oasis Palm, en sortie de Guelmin pour se réchauffer.

Le CP arrivée tape de la semelle et consomme du thé brûlant.

Cet édito a été rédigé en fin d’après-midi, en direct du CP arrivée mais une  connexion trop instable l’a privé de publication. Des photos le rejoindront dès que possible. L’étape est bien sûr achevée depuis et tout le monde se prépare pour la dernière étape. Bonne nuit et à demain.

Beaucoup d’émotion à cocher les cases de cette dernière étape du Passion et davantage encore sous l’arche d’Arrivée, lors de la remise des prix et de la présentation de l’orga amputée.

Une météo automnale enveloppait le départ et un petit crachin à 10 ° sur un brouillard épais ont accompagné les 80 premiers kilomètres. Les plus vaillants ont quand même affronté l’épreuve en prenant à l’est, tout de suite après le col de Guelmin, en bordure de l’Anti Atlas,  pour une première partie de piste assez technique. Quelques-uns ont préféré l’option route et se sont laissés porter par la circulation jusqu’à Tiznit où là, ils ont réintégré le parcours pour pointer au CP, trouver un p’tit resto poisson et poursuivre sur piste. De beaux passages en bordure de falaises puis quelques dunes océaniques, l’embouchure de l’oued Massa et une navigation attentive ont ramené les pilotes sur Agadir pour franchir l’arrivée et fermer cette boucle 2019 avec 2700 km au compteur. Un relevé kilométrique un peu plus gourmand pour les étourdis qui ont jardiné, et un peu rétréci pour les quelques malchanceux victimes de chute ou de pépin mécanique.

La remise des prix s’est tenue autour de la piscine mais personne n’a sauté dans l’eau, un vent froid a continué de secouer les palmiers d’Agadir. Les 6 premiers de chaque catégorie ont été récompensés et nous publierons la liste des classements sur le site.

Pour l’heure, certains concurrents sont déjà dans l’avion, d’autres restent à flâner pour le weekend et les hommes de l’orga ont passé les gants et sont en train de reconditionner les remorques. Le convoi prendra la route demain avec une halte à Marrakech puis à Assilah car le bateau n’est que mardi et nous serons de retour à Mazan jeudi.

Nous tenons à remercier tous les concurrents pour leur esprit d’entraide et leur compréhension face aux évènements. Un grand merci aux élèves du lycée de l’Argensol, Matthieu, Jessy, Lucas et Micky ainsi qu’à Pascal, leur professeur ; la jeune équipe a assuré un accueil efficace et sympathique sur les établis du camion atelier. Bravo également aux élèves ostéopathes de l’IFOGA, Laura, Audrey, Maxence et Maxence qui ont traité et soulagé un grand nombre de Passionnés en mettant leur connaissances et leur technique à disposition, chaque soir.

Nous remercions bien sûr les autorités Marocaines et la Gendarmerie Royale du soutien apporté en matière de sécurité et du suivi des formalités administratives. Un merci chaleureux à notre ami Brahim Saïdi, toujours présent et bienveillant même si le Passion, cette année s’est déroulé loin des terres d’Erfoud.

Notre reconnaissance se tourne également vers les partenaires qui soutiennent financièrement ou matériellement le Passion et ses actions parallèles telles que l’acheminement de matériel informatique, scolaire et médical. Nous sommes ravis d’afficher les encarts publicitaires de tous nos partenaires dans les pages du carnet de route qui a été remis à chaque participant.

Un grand merci à tous les membres de l’organisation, embarqués avec nous ou restés en France mais qui ont donné de leur temps et de leurs compétences pour la mise au point de ce raid.

Enfin, une profonde émotion accompagne chacun d’entre nous, où se mèlent stupeur, tristesse et fatalité mais un puissant sentiment de gratitude et de solidarité nous envahit en réponse à votre élan de sympathie et vos messages de soutien qui arrivent spontanément sur les lignes de cette gazette ou suite à nos publications sur Facebook. Tous vos témoignages ont été imprimés et vont rejoindre le Road-book du souvenir, mis à disposition dans le hall de l’hôtel dans lequel chacun peut se confier ou offrir un hommage à Anita. Ce document sera remis à notre Gégé et à sa famille.

Beaucoup se souviennent du sourire d’Anita et de son accueil chaleureux. Dans l’organisation, nous garderons particulièrement en mémoire sa petite phrase matinale, quand en mettant les instruments en marche, elle lançait pour tester la VHF « Bonjour, tout le monde est à l’écoute ? »

Oui Anita, nous restons à l’écoute.

Partager :

50 Commentaires

  • Robert BOURGUES

    Nous attendons avec impatience de lire la gazette. Nous vous souhaitons un bon raid, pour commencer une bonne traversée (la météo a l’air favorable) et beaucoup de belles aventures.
    Bon séjour à Layounne et beaucoup de belles dunes, (où j’ai laissé tout l’avant de mon 95). C’était il y a quelques années mais peut être un jour? Qui sait?
    Toutes nos amitiés à l’Orga et aux Concurents.
    Robert et Geneviève

    • Bonjour Geneviève et Robert,
      Grands fidèles de la gazette, celle-ci vous remercie ! Toute l’orga pense bien à vous aussi et promis, nous chercherons les morceaux de ton 95 !
      De gros bisous à tous les deux.

  • Bonjour à tous.
    Je vous souhaites à tous un bon Lundi de Pâques à Agadir. Je vous embrasse tous. Ici ce sera pique nique au bord de la rivière mais avec le 80 quand même.
    Vivement des photos.

    Basgi a tutti.

    • Bonjour Dume,
      Grand merci pour ce coucou chaleureux. Un pique-nique au bord d’une rivière corse, voilà aussi un bon programme ! Toute l’équipe pense bien à toi. Gros bisous.

  • Sophie GRAMAGLIA

    Bonjour chère gazette,

    Ca y est je vois que tout le monde est en pleine effervescence !! Cela sent le départ de la 1ère étape et les pilotes sont dans les starting-blocks !! Je vous souhaite un raid remplie de belles rencontre et d’aventures…
    Nous ne sommes pas avec vous cette fois ci mais ce n’est que partie remise !! Nous avons hâte de suivre la suite de vos aventures au travers de cette chère gazette .
    Bon raid et inchallah pour ce nouveau passion et gros bisous à vous tous ?

    Les Gram’s

    • Coucou les Gram’s !
      Merci pour ce petit mot, nous pensons bien aux absents et bien sûr, vous êtes en tête de liste !
      Grosses bises de toute l’équipe.

  • Noël dominique

    Allez Fred et Guillaume. Montrez leur à tous que même quand on est petite on est fort lol. Bisous et prudence.

  • Salut à toutes et à tous.

    Nous vous souhaitons un bon raid au Maroc. Et vivrons vos aventures par procuration en attendant d’en faire parti l’an prochain.
    Biz.

    Naima et Kamel.

  • coucou a tous un petit bonjour de ma Touraine ou il pleut, j’ai laisser ma place à Pascale
    Je vais vous suivre sur la gazette ,je vois que tout vas bien, les photos sont belles . J’espère que le sud est aussi beau que le centre bisous à BRAHIM et à toutes l’équipe
    à bientôt
    pierre

  • Un bon raid a l’orga et aux concurrents. Régalez vous.
    Bises à la famille

  • Merci pour toutes ces nouvelles et belles photos. Ce sont des instants qui nous permette d être un peu avec vous. Des bises à tous.

    • Merci Dominique,
      Gazette étape 4en cours de rédaction, connexion aléatoire, tu connais ! Grosses bises aussi de nous tous.

  • Bonjour à tous. Merci Brigitte pour la gazette, j attends avec impatience le résumé de chaque étape. Je regrette de ne pas être parmi vous cette année. J’aimerai avoir des nouvelles de l’équipe de mécanos. comment se débrouillent nos jeunes ? Amitié à tous, bonne route, bon raid.
    Thierry

    • Merci Thierry, les jeunes sont au top, un petit reportage sur l’Argensol est dans les tuyaux, je publie dès que possible mais sois tranquille, tout se passe bien. Grosses bises à tous les trois.

  • Coucou toute l’équipe. Nous vous suivons tous les jours. La gazette et les photos sont superbes comme d’habitude. Bravo Brigitte.
    Aujourd’hui 28 avril et un grand jour pour ma copine et concurrente. Numéro 430. Pourriez-vous lui souhaiter un joyeux anniversaire pour nous. Merci d’avance. Gros bisous à tous et toutes et bonne continuation sur le raid.
    Éric. Stewie. Et Christine

  • Christine ROMAN

    En regardant sur le parcours avec les balises Owaka, je viens de voir que Patrick VERHAEGHE et Maria portait le numéro 427, et non le 430 .Pas grave souhaiter à Maria un joyeux anniversaire pour nous .
    Gros bisous à tous

  • Robert BOURGUES

    Bonjour et merci pour la gazette toujours impeccable. Je découvre avec “live OWAKA” le suivi du raid et c’est génial. Toutes mes amitiés à l équipage 409 (Faury) ainsi qu’à l’équipage 419 (Roberty) qui me semble avoir quelques problèmes avec son GPS car il est souvent en dehors de la piste!!!!!!
    Bon courage à toutes les concurrentes et concurrents. Bon bain dans la piscine à l’hôtel de Laäyoune et savourez les délicieuses sardines grillées du port.
    Toutes nos amitiés à l’Orga ainsi qu’aux Médicaux.
    Robert et Geneviève

  • Toutes nos pensées à la famille d’Anita. Ainsi qu’à notre Gérard. Toutes nos condoléances. Nous partageons votre tristesse. Courage à toutes l’équipe Sra. La joie de vivre de notre Anita va nous manquer.
    Condoléances à tous

  • Toutes nos pensées à la famille d’Anita. Ainsi qu’à notre Gérard. Toutes nos condoléances. Nous partageons votre tristesse. Courage à toutes l’équipe Sra. La joie de vivre de notre Anita va nous manquer. Un bon rétablissement à Gérard.
    Condoléances à tous

  • Très attristé de cette nouvelle,nos sincères condoléances,bon courage à tous pour la suite…..

    Joël Christiane

  • Tout notre soutien à Gégé et à toute l’orga.
    Bon courage.
    Sylvie et Michel

  • C’est avec une très grande tristesse que nous venons d’apprendre qu’Anita nous a quitté. Nous garderons dans nos souvenirs sa bonne humeur et sa gentillesse elle va nous manquer. Toutes nos condoléances à Gégé et à sa famille . Bon courage à toute l’équipe SRA .
    Serge et sophie.

  • Robert BOURGUES

    Nos très sincères condoléances à notre ami Gégé et à toute sa famille. Une petite pensée pour le petit Matéo avec qui nous avons fait quelques recos et qui adorait sa Mamie.
    Bon courage à toutes et tous.
    Robert et Geneviève

  • bonjour à tous,

    nous sommes très tristes d’apprendre le décès d’Anita et pensons très fort à Gégé et toute leur famille.
    une douche pensée aussi à tous les membres de SRA.
    avec toute notre amitié, Philippe et Nathalie

  • Tout mon soutien à Gégé et à toute l’orga.
    Courage

  • Je suis très triste de cette mauvaise nouvelle, mes pensées sont avec toi Gégé.
    Eric CHENE

  • Très touché par cette nouvelle, sincères condoléances à toute l’équipe d’orga et bien sûr à la famille …
    Courage

    Olivier

  • Christian Beziel

    C’est avec tristesse que nous avons appris ce drame, très sincères condoléances.

    Francine et Christian

  • RIBES jean Marc Joelle SALZE

    Quelle tristesse, nous sommes de tout cœur avec vous. Nous pensons très fort à vous.

    Marcou et Joe

  • En continuant vous avez honorés Anita et Gege et même si les premiers tours de roues n ont sûrement pas été facile. Il est des moments où il faut reprendre le guidon et mettre les gaz. Aujourd hui vous étiez tous des Anita. Sourire aux lèvres et oeil pétillant. Avec le bon mot pour chacun. Même si certains n ont pas parlé.
    Les caresses de sable effaceront nos larmes pour ne garder que les souvenirs. Continuez à rouler. Tous mes encouragements dans ces moments difficiles.

  • viens apprendre la nouvelle sincères condoléances a gégé et sa famille et tout l équipe . Bon courage à tous une pensée au petit metao Anita était pétillante je me souviens d’un cp passé avec gégé anita françois et moi meme que de souvenir la gaitée et de sa joie de vivre des bons moments sur le raid
    au revoir anita
    Pierre le tourangeau

  • Trop triste de voir partir une personne si généreuse. Condoléances à GéGé et à toutes l’équipe SRA.
    Pierre (le Corse)

  • Naima et kamel

    Nous sommes tristes d’apprendre le départ prématuré d’Anita. Toutes nos condoléances à la famille et bon rétablissement à Gege. Nous sommes de tout cœur avec vous.
    The show must go on.
    Courage à l’équipe du raid.

  • Bonjour à tous. Nous sommes très affectés par la disparition brutale de notre douce Anita, exemple de gentillesse et de générosité. Elle va nous manquer. Sans Anita le passion ne sera plus tout à fait le même. Nos affectueuses pensées à Gége et leurs enfants. Nous nous associons à vous dans ce douloureux événement.
    Thierry, Françoise et Bastien

  • ALAIN QUINAUX

    Anita, Gérard, Gérard ou Anita, loin de notre village où avec Gérard nous avons grandis ensemble. Notre jeunesse, leur rencontre, le sourire quotidien d’Anita et le rire constant de Gérard. Je le voyais préparer son 4×4 avant son départ, je croisais Anita dans le quotidien et toujours le sourire malgré les épreuves. Courage mon Gégé, Labruguière t’attend et tous tes amis te combleront d’amitié pour t’aider à survivre à cette épreuve si dure et si brutale. Je suis loin et j’aimerai venir à ta rencontre. Vous avez vécu votre passion, il est dit que l’on se revoit dans l’au delà, je souhaite que cela soit vrai pour que l’on se retrouvent tous ensembles et que nous puissions laisser éclater nos sourires pour l’éternité. Courage. Amitié. Alain

  • Robert BOURGUES

    Bonjour à toutes et tous, vous vous en doutez bien, l’ambiance au sein de l’Equipe SRA était morose mais l’encadrement de la Course de l’Amitié a été parfait, et malgré un record d’affluence, 630 participants, SRA a assuré.
    Yves et François, un peu de réconfort doit vous être utile ainsi qu’à toute l’équipe.
    Bon courage, on est de tout coeur avec vous.
    L’équipe SRA.
    Robert

  • CUPERS Henri Aimée

    C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès d’Anita.
    Nous gardons d’elle de très bons souvenirs, sa gentillesse, sa joie de vivre.
    Nous présentons à Gégé et à sa famille nos sincères condoléances.
    Bon rétablissement à Gégé et bon courage à l’équipe SRA pour terminer le raid.
    Henri & Aimée.

  • Sincères condoléances à toute la famille ainsi qu’à toute l’équipe de l’organisation grande pensé de Jean et Annie Dulucq

  • Merci à tous pour vos touchant messages qui reflètent bien maman. Ça fait chaud au coeur de savoir qu elle vous apportait joie et sourire sur le Raid. Papa est toujours hospitalisé à Casablanca mais son rapatriement est en cours. Merci à chacun de vous et bonne continuation.

  • Un grand merci de la part de toute la famille Delon pour tout ce soutient que vous nous apportés.

    Comme tt le monde j apprécié fortement Akira (ma grand mere) j ai vécu de nombreuse aventure avec mamie comme l a dit Robert Bourgues j ai participé à de nombreuse reconnaissance avec mes grands parents. Plein de bon souvenir .

    Matéo Delon

    • Bonjour Matéo,
      Et merci pour ton intervention sur la Gazette. Oui, nous savons combien tu aimais naviguer avec tes grands-parents baroudeurs, c’est une grande chance qu’il t’aient transmis cette passion. Beaucoup d’amour et de fierté dans votre complicité et nous t’avons vu à l’oeuvre, notamment sur les road-book du bivouac de l’amitié, dans vos chemins du Tarn. Bravo !
      Reçois toutes nos bises.

  • Toutes mes pensée, mon amitié et ma solidarité Gérard dans la douleur abyssale qu’est la tienne.

  • Frederic BIRBA

    Toutes mes sincères condoléances pour le deces d Anita
    Pétillante , souriante , celle qui me disait encore lors du départ de SETE de toute façon FRED on se voit au retour et on ira manger des huîtres ensemble.
    C’est avec une immense tristesse hélas que j apprend que c’était le dernier café qu’on buvait ensemble.
    Une pensée bien évidemment à Gege et à toutes la famille Delon
    Gege n hésité pas si t’a besoin de quoi que ce soit et bon rétablissement
    La grand mère dynamique souriante et joviale va nous manquer
    Pour toute l organisation de SRA je vous embrasse tous soyez fort dans ce moment difficile

  • C’est avec une grande tristesse Michel et moi que nous avons appris la disparition de notre amie ,
    sont sourire et ça joie de vivre va me manque , à toi Gérard Mars et Hélène ont pense très fort a vous toute nos condoléances et bon courage pour affronter cette épreuve.
    Grosse bises de nous deux
    Michel Annie

  • lambertin bruno

    A Gégé, nous avons appris ce matin le drame qui te touche,cela nous fait une peine immense, penses que nous sommes de tout cœur avec toi et ta famille, Anita et toi avez toujours été de très bonne compagnie. son souvenir restera gravé au fond de nous, et je crois que nous nous retrouverons dans l’au delà comme un de tes amis l’a dit
    Bruno Et Veronique Lambertin

  • VIALELLE Marc et Pascale

    Toutes nos pensées pour vous aider à dépasser l’immense vide laissé par la perte de votre épouse ( mais également maman).
    Sincères condoléances

  • Je suis consterné … les mots me manque pour exprimer ma tristesse. Je viens d’apprendre la nouvelle et je n’ose y croire.
    Mes pensés vont bien sûr a Gege et ses enfants…
    Mes sincères condoléances. Courage. Pourquoi La Vie reprend en une seconde ce qu’elle a mis des années à vous donner. 🙁

    Éric. 222

  • Nous venons d’apprendre ce jour la douloureuse nouvelle du décès d’Anita.
    Les bons moments pass?s avec vous deux G?rard, resterons gravés dans notre m?moire et en particulier ceux pass?s lors du bivouac de l’amitié á Labruguière où vous nous aviez réservé un super accueil.
    Toutes nos sincères condoléances à la fami?le et pour toi Gérard un rétablissement dans les meilleurs délais.
    Yveline et Jean luc Aubert.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elementum lectus fringilla odio ut vel, id